Discussions générales

On parle de tout le reste

557 Sujets 5.9k Messages
  • 3 Votes
    10 Messages
    116 Vues

    @michmich le coup de la rampe ouai, mais dans certains coins du monde genre Amérique du Sud c’est construit sur des terrains escarpés

    Autre chose comment ils ont fait pour avoir des blocs parfait qui s’empilent sans mortier et où tu glisses pas une feuille de papier ? Y’a même des endroits où c’est quasi symétrique d’un côté à l’autre encore plus impressionnant

  • 3 Votes
    6 Messages
    77 Vues
    Genève: Des agriculteurs seront rémunérés pour capter le CO₂

    Quarante-trois domaines participent au projet Résulterre. Objectif: capter 15’000 tonnes de dioxyde de carbone par an et améliorer la qualité des sols.

    0bef0c90-60cb-483c-b66f-7f41eb9f8af2-image.png
    Deux échantillons comparés: la terre labourée (à gauche) se tasse au fil des ans et perd ses éléments nutritifs.

    Ce projet innovant basé sur une rémunération aux résultats vise à soutenir les pratiques agricoles permettant une amélioration rapide de la qualité des terres ouvertes genevoises en y séquestrant du CO2 atmosphérique sous forme de matière organique. Les pratiques agricoles le permettant sont connues, elles relèvent des piliers de l’agriculture de conservation. Elles sont déjà travaillées et validées sur le terrain. L’objectif principal de ce projet d’une durée de 6 ans est d’élargir et de consolider leur mise en place. Les indicateurs de résultat choisis dans ce projet portent sur ces leviers tout en certifiant au terme du projet le carbone séquestré. Le fonctionnement du projet adopté offre une liberté de choix et une simplification administrative qui devraient produire un développement de la motivation et une pérennisation des changements, une meilleure acceptabilité sociale de la subvention, une reconnaissance sociétale des éco-services rendus par l’agriculture, en même temps qu’il récompense des performances importantes et vérifiées pour améliorer les sols.

    Source: https://agriculture-durable-geneve.ch/fr/modes-et-techniques-de-production/sequestration-CO2
    Et: https://www.tdg.ch/geneve-des-agriculteurs-seront-remuneres-pour-capter-le-co2-361368267417

  • Nucléaire: Inquiétudes chez EDF

    197
    3 Votes
    197 Messages
    6k Vues

    @Ashura L’électricité, c’est comme tout, ça se vend et ça rapporte beaucoup, tu as déjà oublié que la pénurie menaçait l’an passé ?

    Quant à l’arrêt des centrales, c’est pour l’entretien, rarement pour surproduction.

  • 1 Votes
    6 Messages
    107 Vues

    Il n’y a pas que le sol qui s’enfonce! le régime le suit de près.

  • 0 Votes
    1 Messages
    55 Vues

    Les réseaux sociaux, les smartphones… tout ça, la génération Z n’en veut plus! Ceux qui sont nés entre 1995 et 2010 se détournent en effet de plus en plus de leurs téléphones hyper-connectés et misent de plus en plus sur les… «dumbphones». Explications.

    9acc0322-4a89-48ff-8903-364760037859-image.png

    Votre téléphone portable vous lâche, et tout est dépeuplé… C’est précisément la dépendance rencontrée par la génération Z, née entre 1995 et 2010 et biberonnée aux réseaux sociaux, hyper-connectée et qui souhaite désormais… faire une pause. Rien que ça.

    En effet, selon «20 Minuten», qui cite une étude de l’entreprise de recherche GWI, cette génération chercherait à se détourner de plus en plus des réseaux sociaux. Le temps qu’elle passe en ligne diminue ainsi continuellement depuis 2021 déjà. Cela indique que le zénith pourrait être dépassé.

    Apple alerte les utilisateurs sur une large cyberattaque
    Tentative d’espionnage
    Apple alerte les utilisateurs sur une large cyberattaque
    Facebook, Apple, Google – les géants de la tech pourraient bientôt trébucher
    Amendes et risques en bourse
    Facebook, Apple, Google – l’UE déclare la guerre aux géants de la tech
    Apple, Alphabet, Meta sont dans le viseur de la Commission européenne
    Bruxelles sert la vis
    Apple, Alphabet, Meta sont dans le viseur de la Commission européenne

    Et dans cette dynamique, le dernier truc branché serait d’utiliser des «dumbphones», des téléphones portables vieille génération, sans application, parfois même sans écran tactile et en opposition aux smartphones modernes. La tendance, qui vient des Etats-Unis, est partie avec le mouvement #bringbackflipphones (en français: «rendez les téléphones à clapet à nouveau cool») et a désormais traversé l’Atlantique pour être suivie en Suisse.

    Et si vous n’avez pas la possibilité de vous offrir ce genre d’appareil, de nombreux conseils sont disponibles sur internet pour «abrutir» votre smartphone, comme supprimer le navigateur web, fixer une limite de temps aux applications ou épurer son téléphone avec des programmes comme Minimalist Phone.

    Les entreprises surfent sur la tendance

    Économiquement, la tendance se ressent déjà dans les recettes de vente. Ainsi, Digitec Galaxus indique avoir réalisé cette année un chiffre d’affaires équivalent à celui de toute l’année 2023 en termes de ventes de téléphones ancienne génération. Car ces derniers redeviennent populaires auprès des jeunes, mais aussi des générations plus âgées!

    Le site Brack ch a également constaté une augmentation de 88% de vente par rapport à l’année précédente. Le modèle le plus populaire auprès des particuliers étant le Nokia 105, un téléphone à touches simple datant de 2017. «Trois personnes interrogées sur cinq issues de la génération Z indiquent qu’elles aimeraient être moins connectées au monde numérique», explique au journal Joe Birch, analyste technologique au sein de la société d’études de marché Mintel.

    Selon l’institut de recherche Portulans, la génération Z perçoit de plus en plus Internet comme un outil de surveillance, ce qui entraîne des préoccupations en matière de protection des données. Mais Jean-Claude Frick de Comparis nuance quelque peu les résultats. Il s’agit jusqu’à présent d’un «petit engouement» déclenché par TikTok qui, ironiquement… ne serait pas utilisable sur ces «dumbphones».

    Source: https://www.blick.ch/fr/news/suisse/une-tendance-venue-des-etats-unis-vous-voulez-etre-a-la-mode-remontez-le-temps-et-optez-pour-un-dumbphone-id19725772.html

  • Une arme mystérieuse flotte au-dessus des troupes russes

    14
    1 Votes
    14 Messages
    369 Vues

    Ouai 🤣

  • Comment le Japon a (presque) éradiqué la délinquance

    37
    1 Votes
    37 Messages
    622 Vues

    @Violence a dit dans Comment le Japon a (presque) éradiqué la délinquance :

    Concernant le sujet des sources, je n’ai pas cherché qui était la personne publiant sur X, c’est d’ailleurs peut être une personne tout à fait compétente (ou pas), mais je crois qu’avec @Psyckofox , on voulait simplement autres chose qu’une simple infographie sortie d’un compte Twitter ou de n’importe quel site web avec je ne sais quels chiffres sortis d’on ne sait pas ou, de quelle études, par qui, de quel rapport?

    Merci.

    Un compte twitter j’en fais un en 2 2 en me prétendant spécialiste en geo politique mais ça n’en fait pas de moi un grand spécialiste en la matière (bien au contraire).
    Cette ère ou tous le monde se prétend spécialiste en tous sur twitter.

    Et je le redis, la délinquance, la criminalité est en soit est un sujet très très vaste (ça passe d’un vol à l’étalage pour un simple Kinder, à la vente de stupéfiants, jusqu’à la pédophilie ou l’homicide).

    Je suis un humaniste avant tout (tout en ayant un adage dans mon esprit que l’homme est un loup pour l’homme…va comprendre le fouillis dans ma cabeza) mais quand des perfides (je vise en aucun cas une personne ici sinon je l’aurais bien entendu dit mes 4 vérités…je parle des personnes qui manipulent la masse) veulent nous faire croire que la violence à une couleur précise, une religion précise, là je lui dit tous simplement au rasco de service que c’est de la merde, d’aller relire les livres d’histoire et qu’à cette instant même au jour d’aujourd’hui, la violence ne fait aucune distinction de couleur, de religion etc…et qu’elle est propre à l’humain (rien qu’à voir les morts à cette heure ci dû à la guerre ou à des bombardements massifs).

    Enfin bref, j’ai dit mon point de vue sur la chose, lu et écouté (tout en respectant humblement) l’avis de MichMich…sur ce j’arrête avec le topic sinon je vais expliquer comment les dinosaures n’auraient pas pu survivre même si aucune comète ne leur seraient tomber sur la tête 😁

  • 2 Votes
    3 Messages
    92 Vues

    @Violence a dit dans Deux drones militaires de folie, le gost shar et le road runner :

    Quelle belle opportunité pour tester leur joujou.

    Exactement ça fou le bordel loin de chez eux comme d’habitude

  • 2 Votes
    7 Messages
    150 Vues

    FUJIKAWAGUCHIKO (Japon):

    Connue pour un certain nombre de spots photo panoramiques qui offrent une photo presque parfaite de l’emblématique mont Fuji du Japon, la ville a commencé mardi à construire un grand écran noir sur un tronçon de trottoir pour bloquer la vue sur la montagne. La raison : les touristes étrangers qui se comportent mal.

    « Kawaguchiko est une ville construite sur le tourisme, et j’accueille beaucoup de visiteurs, et la ville les accueille aussi, mais il y a beaucoup de choses dans leurs manières qui sont inquiétantes », a déclaré Michie Motomochi, propriétaire d’un café. Elle mentionne le fait de jeter des ordures, de traverser la route avec une circulation dense, d’ignorer les feux de circulation, d’entrer dans des propriétés privées…

    Ce qui a rendu l’endroit populaire c’est le fait que sur les photos, le mont Fuji semble supporté par le toit d’une supérette. Cela suffit pour rendre fous les touristes.

    SOURCE: apnews.com

  • 0 Votes
    5 Messages
    77 Vues

    @Ashura

    Faut arrêter Ninja Gaiden 🥳

    Bordel lol, la plupart là bas des attaques dans les écoles sont fait par des jeunots armes d’assaut au poing, acheter avec bullet illimités acheté au Wal-Mart du coin (et vient pas me dire par le noir du coin où le migrant d’à côté)

  • 2 Votes
    17 Messages
    278 Vues

    @michmich a dit dans “Tellement surréaliste”: les images saisissantes de la zone d'exclusion de Fukushima :

    On le voit la nuit, c’est pratique pour les soirées barbock.

    Cool…comme les jouets lucioles qu’on choppait dans les boîtes Bonux ^^

  • 3 Votes
    1 Messages
    54 Vues


    Des ouvriers russes assemblant des Citroën à l’usine de Kalouga, lors de son démarrage en avril 2013 (MAXIM SHIPENKOV / EPA / MAXPPP)

    Une mystérieuse société a repris la production de Citroën C5 Aircross dans l’ancienne usine russe de Stellantis, avec l’aide du constructeur chinois Dongfeng. Le constructeur français affirme avoir perdu le contrôle du site, et se retrouve impuissant face à cette affaire qui mêle intérêts économiques et géopolitiques.

    Le site internet citroen.ru a toutes les apparences d’un site officiel de constructeur. Dans la section “voitures en stock”, il annonce que 96 Citroën C5 Aircross “russes” sont actuellement disponibles à la vente. Pourtant, pas plus ce site que ces voitures arborant les chevrons de la marque française n’ont quoi que ce soit à voir avec Stellantis, le groupe issu de la fusion de Peugeot-Citroën et de Fiat-Chrysler. La guerre en Ukraine, les sanctions internationales et la politique du Kremlin ont affranchi la Russie des règles du jeu économique mondial et rendent possible de tels actes de piratage industriel qui semblaient impensables il y a peu.

    Pour comprendre comment cela est devenu possible, il faut revenir en avril 2022, deux mois après l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Stellantis annonce alors la mise à l’arrêt de son usine de Kalouga, à 200 km au sud-ouest de Moscou, en raison “des difficultés logistiques rencontrées quotidiennement” et “afin de garantir le respect total de l’ensemble des sanctions”, explique le groupe. Du jour au lendemain, ce site (dont Mitsubishi détient 30%) conçu pour produire 125 000 véhicules par an, employant 2 700 salariés, se vide, comme la plupart des autres usines automobiles en Russie.

    Les Russes décidés à faire payer leur départ aux constructeurs automobiles

    Contrairement à Renault, qui va rapidement, en mai 2022, vendre (pour le rouble symbolique) sa participation dans Avtovaz-Lada et son usine de la banlieue de Moscou aux autorités russes, Stellantis n’arrive pas à solder ses actifs dans le pays. “Ils étaient moins bien intégrés dans le système que Renault”, analyse a posteriori un Français installé à Moscou, fin connaisseur des milieux industriels. Stellantis continue d’assurer les salaires des salariés dans un premier temps, mais le groupe ne fait pas mystère qu’il n’a pas l’intention de revenir sur le marché russe, où il n’a jamais vraiment percé. "Le ministère de l’Economie a très mal pris le départ des constructeurs automobiles étrangers, poursuit ce Français, il était résolu à ne leur faire aucun cadeau."

    Pour Stellantis, cela veut dire faire une croix sur l’usine de Kalouga, dont le groupe admet aujourd’hui qu’il en a “perdu le contrôle”, sans qu’aucune cession n’ait jamais été formellement actée. Pendant près de deux ans, plus personne n’entend parler de cette usine fantôme, jusqu’au 27 mars dernier, où une société russe, Automotive technologies, annonce le démarrage de “l’assemblage en série des crossovers Citroën C5 Aircross” sur le site de Kalouga, qui semble ne pas avoir été perdu pour tout le monde. Le nouvel opérateur annonce l’arrivée des premiers modèles en concession pour mai 2024. Les acheteurs peuvent déjà les réserver sur le site internet de Citroën Russie, qui semble lui aussi avoir changé de propriétaire.

    Le site internet de "Citroën Russie" permet déjà de réserver un C5 Aircross russe (CAPTURE D'ECRAN)
    Le site internet de “Citroën Russie” permet déjà de réserver un C5 Aircross russe (CAPTURE D’ECRAN)

    D’après nos informations, la production de ces véhicules, ainsi que les fonctions supports, sont assurées par d’anciens salariés de Stellantis en Russie, mais personne ne sait exactement qui se trouve derrière cette société. "Officiellement, il s’agit de l’ancien distributeur Citroën en Russie, explique un journaliste russe, qui aurait investi seul pour remettre en route l’usine. Sur le papier c’est possible, d’autres évoquent la présence d’un gros investisseur mais ce ne sont que des spéculations", poursuit ce spécialiste de l’automobile, qui a pu visiter l’usine lors d’une visite de presse à laquelle aucun journaliste étranger n’a été convié. Automotive Technologies n’a pas répondu aux questions de franceinfo.

    Une visite de l’usine qui laisse de nombreuses questions sans réponse

    Cette visite, que certains journalistes ont filmée, a permis de voir à quoi ressemblait cette nouvelle production made in Russia. Guidés par le directeur du développement d’Automotive Technologies, Pavel Bezroutchenko, les journalistes ont pu observer l’assemblage des premiers véhicules dans une usine à moitié déserte. "Evidemment, nous n’étions pas certains qu’on nous présentait toute la réalité, poursuit notre journaliste. Il reste, même après cette visite, de grandes zones d’ombre". Les C5 Aircross de Kalouga sont assemblées à partir de kits de 1 700 pièces importés en Russie. Cette méthode s’appelle CKD (pour complete knock down) dans l’industrie. Les carrosseries arrivent par train déjà soudées et peintes à Kalouga. Les ouvriers assemblent tous les éléments et la voiture devient officiellement russe. Mais qui fournit donc ces pièces qui permettent d’assembler une Citroën originale ? Ce jour de visite, Pavel Bezroutchenko a refusé de le dire aux journalistes qui lui ont posé la question. Tout juste sait-on que ces véhicules sont identiques à ceux commercialisés en France, à l’exception de quelques détails, comme les optiques avant.

    Le “complice” n’est pourtant pas bien difficile à trouver. Il s’agit de Dongfeng, le constructeur chinois, actionnaire de Stellantis, partenaire de Peugeot et Citroën dans la production en Chine de 4008 (version chinoise du 3008) et de… C5 Aircross notamment. Dongfeng Motor n’a pas répondu aux questions de franceinfo, mais une source chez Stellantis confirme que le groupe a bien écrit à son partenaire chinois “pour lui signifier qu’il n’avait pas le droit d’exporter ces pièces vers la Russie.” D’après l’agence Reuters, Dongfeng aurait, dans un premier temps, exporté 42 kits de C5 Aircross vers la Russie. D’autres ont dû l’être depuis, Automotive technologies affichant son intention d’augmenter la cadence de production, plafonnant pour l’instant à “deux ou trois véhicules par jour” du propre aveu de son représentant.

    “Un grand bal géopolitique”

    "Tout cela reste hautement symbolique et c’est un grand bal géopolitique, décrypte un bon connaisseur du secteur. Cela permet d’afficher une bonne entente entre Russes et Chinois, et le gouverneur de Kalouga peut annoncer fièrement que l’usine tourne." Cette opération a forcément reçu un aval politique de haut niveau à Moscou et à Pékin, nous ont confirmé plusieurs sources. Dongfeng est la propriété du gouvernement chinois et Pavel Bezroutchenko est l’ancien directeur adjoint du département automobile du puissant Minpromtorg, le ministère russe de l’Industrie et du Commerce. Il avait même été décoré, à ce titre, en 2018, sur décret de Vladimir Poutine. Le nouveau “propriétaire” de l’usine de Kalouga ne semble pas effrayé par la perspective de sanctions du fait de ses agissements. Interrogé sur le sujet par des journalistes russes, il affirme avoir “un plan B, et même un plan C.”

    Dans ce contexte, comment expliquer néanmoins le peu de virulence que semble montrer Stellantis face à cette spoliation évidente de ses droits ? "Tout est question de rapport de force, explique un consultant du secteur. Si vous estimez que vous êtes spoliés, vous allez au tribunal. Mais Stellantis a-t-il vraiment envie de se fâcher avec le gouvernement chinois au regard de ce qu’il attend de ce marché ?" D’autant plus que l’idylle entre le constructeur chinois, venu au secours de Peugeot-Citroën en grande difficulté en 2013, et le groupe devenu Stellantis depuis la fusion avec Fiat-Chrysler semble se terminer. Dongfeng a récemment revendu une partie de ses actions Stellantis, et racheté les usines qu’elle avait en copropriété en Chine. Quant à envisager un recours juridique en Russie dans le contexte actuel…

    Le nouveau visage de la Russie de 2024

    Pour symbolique que soit la production de l’usine de Kalouga, cette affaire est surtout représentative de la nouvelle réalité dans laquelle a basculé la Russie, après avoir longtemps cherché à afficher sa respectabilité concrétisée notamment par son adhésion à l’OMC (Organisation mondiale du commerce) en 2012, après 18 ans d’âpres négociations. Après avoir longtemps lutté contre la contrefaçon, le pays laisse aujourd’hui les cinémas diffuser des films américains “piratés”, faute de licence, et s’aligne sur des pratiques qui ont cours en Iran, par exemple, où l’on trouve déjà des Peugeot fabriquées sans l’autorisation du constructeur français. Dans les rues de Moscou, les voitures européennes disparaissent peu à peu au profit de modèles chinois, tous importés. Les constructeurs chinois rechignent à investir dans le pays malgré la coopération “sans limites” vantée par leurs dirigeants respectifs.

    Source : francetvinfo.fr

  • 0 Votes
    7 Messages
    99 Vues

    Effectivement l’ami Violence, et tout est expliqué dans la série Numbers 😁 (hé oui…hé hé ^^)

  • 1 Votes
    1 Messages
    187 Vues

    La victime a été emprisonnée pendant 428 jours et et 147 jours dans un hôpital psychiatrique, tant que les flics de Los Angeles n’ont pas réussi à détecter la supercherie.

    Matthew Kierans, un administrateur système hospitalier de haut niveau de l’Iowa, a admis avoir usurpé l’identité d’un collègue et se faire passer pour William Donald Woods pendant plus de 30 ans, a rapporté The Register .

    En plus d’utiliser l’identité de Woods pour commettre des crimes et accumuler des dettes, le plan élaboré de vol d’identité de Kierans a conduit à l’incarcération de Woods après que Kierans ait accusé sa victime de vol d’identité et que les autorités de Los Angeles n’aient pas réussi à détecter quel homme était le véritable William Donald Woods. . Kierans risque jusqu’à 32 ans de prison, a rapporté The Register, et doit payer une amende de 1,25 million de dollars.

    Selon un accord de plaidoyer proposé avec le bureau du procureur américain pour le district nord de l’Iowa, Kierans a rencontré Woods “vers 1988” alors qu’ils travaillaient ensemble dans un stand de hot-dogs au Nouveau-Mexique. “Pendant les trois décennies suivantes”, Kierans a utilisé “l’identité de Woods dans tous les aspects de sa vie”, y compris pour obtenir “un emploi, une assurance, un numéro de sécurité sociale, un permis de conduire, des titres, des prêts et un crédit”, ainsi que lorsque Payer les taxes. Kierans s’est même marié et a eu un enfant portant le nom de Woods.

    Kierans a apparemment élaboré ce projet en 1990, alors qu’il travaillait comme livreur de journaux pour le Denver Post. C’est à ce moment-là qu’il a obtenu pour la première fois un document d’identification au nom de Woods. L’année suivante, Kierans a acheté un véhicule pour 600 $ en utilisant deux chèques au nom de Woods, indique l’accord de plaidoyer. Après que les deux chèques aient été sans provision, Kierans “s’est enfui avec le véhicule volé vers l’Idaho, où la voiture est tombée en panne et il l’a abandonnée”. En conséquence, un mandat d’arrêt a été émis au nom de Woods, tandis que Kierans a déménagé dans l’Oregon et que l’on ne savait apparemment pas où se trouvait le véritable Woods.

    Finalement, à l’été 2012, Kierans a déménagé dans le Wisconsin, faisant des recherches sur l’histoire familiale de Woods sur Ancestry.com, puis obtenant frauduleusement l’acte de naissance certifié de Woods de l’État du Kentucky, apparemment pour l’aider dans sa recherche d’emploi. En 2013, Kierans a été embauché par un hôpital d’Iowa City pour travailler à distance depuis le Wisconsin en tant qu’« administrateur de haut niveau dans le département des technologies de l’information de l’hôpital », en utilisant l’acte de naissance de Woods et un formulaire I-9 fictif pour passer la vérification des antécédents de l’hôpital. .

    Au cours de la décennie suivante, Kierans a gagné environ 700 000 $ dans ce rôle, tout en poursuivant son projet d’usurpation d’identité. Entre 2016 et 2022, Kierans a utilisé le nom, le numéro de sécurité sociale et la date de naissance de Woods et a « obtenu à plusieurs reprises » huit « prêts automobiles et personnels » auprès de deux coopératives de crédit, chacun totalisant entre 15 000 $ et 44 000 $.

    Woods n’a découvert le vol d’identité qu’en 2019, alors qu’il était sans abri et a découvert qu’il avait inexplicablement 130 000 $ de dettes à son nom. Woods a tenté de fermer les comptes bancaires que Kierans avait ouverts au nom de Woods, et c’est à ce moment-là que Kierans a pris la défense, poussant avec succès à faire arrêter Woods pour dissimuler des décennies de vol d’identité de Kierans.

    Le LAPD ne parvient pas à établir sa véritable identité

    En 2019, Woods est entré dans la succursale d’une banque nationale à Los Angeles et a déclaré à un directeur adjoint de la succursale qu’« il avait récemment découvert que quelqu’un utilisait son crédit et avait accumulé d’importantes dettes », indique l’accord de plaidoyer.

    Woods a présenté sa véritable carte de sécurité sociale et une authentique carte d’identité de l’État de Californie, mais le directeur adjoint de la succursale est devenu méfiant lorsque Woods n’a pas pu répondre aux questions de sécurité que Kierans avait posées pour les comptes bancaires.

    L’employé de la banque a appelé le numéro de téléphone indiqué sur les comptes, qui était le numéro de Kierans. À ce stade, Kierans a répondu correctement aux questions de sécurité et le directeur adjoint de la succursale a contacté la police de Los Angeles pour enquêter sur Woods.

    À la suite de l’enquête du LAPD, qui consistait notamment à contacter Kierans et à examiner les documents frauduleux de Kierans, qui utilisaient parfois un deuxième prénom différent, Woods a été arrêté pour utilisation non autorisée d’informations personnelles. Par la suite, Woods a été accusé d’avoir commis des crimes de vol d’identité et de fausse usurpation d’identité, passibles d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à trois ans pour chaque chef d’accusation.

    Woods a continué à insister sur le fait qu’il était la véritable victime du vol d’identité, tandis que le système judiciaire californien a insisté sur le fait qu’il était en réalité Kierans. Cela s’est poursuivi jusqu’en décembre 2019, lorsqu’un défenseur public de l’État a déclaré à un tribunal que Woods n’avait pas la capacité mentale pour subir son procès. Le tribunal a ordonné que Woods soit détenu dans un hôpital psychiatrique public de Californie jusqu’à ce que ses capacités mentales s’améliorent, où il a reçu des médicaments psychotropes en 2020.

    Finalement, en mars 2021, Woods a été reconnu coupable des accusations criminelles et après sa libération, il a reçu l’ordre de « n’utiliser que » ce que la Californie a décidé être son « vrai nom, Matthew Kierans ». Au total, Woods a passé 428 jours en prison et 147 jours dans un hôpital psychiatrique parce que les autorités californiennes n’avaient pas réussi à détecter sa véritable identité.

    Un détective de l’Iowa découvre un stratagème d’usurpation d’identité

    Une fois libéré, Woods “a fait de nombreuses tentatives pour retrouver son identité”, indique l’accord de plaidoyer. Mais toutes ces tentatives ont été contrecarrées par Kierans, qui “a fait à plusieurs reprises de faux rapports et déclarations aux responsables de l’application des lois du Wisconsin et de Californie”.

    Ce n’est qu’en janvier 2023 que Woods a finalement découvert un moyen de retrouver son identité. Après avoir découvert le nom de l’employeur de Kierans, Woods a contacté le service de sécurité de l’hôpital et s’est plaint que Kierans avait usurpé son identité. Cet appel a lancé une enquête interne sur les affirmations de Kierans selon lesquelles il était Woods, l’hôpital embauchant un « détective expérimenté » qui a finalement « démêlé » le plan élaboré d’usurpation d’identité de Kierans.

    Le détective expérimenté a résolu l’affaire en obtenant l’ADN de Woods et en le faisant correspondre avec le père de Woods, “ce qui a prouvé de manière concluante” que Woods était le fils du père. Cette “comparaison génétique de paternité a prouvé” que Woods “était le vrai” Woods, indique l’accord de plaidoyer.

    Tout au long de l’enquête du policier de l’Iowa, Kierans a déclaré au détective que Woods était « fou » et « devrait être enfermé », l’avertissant qu’« il ne pensait pas que le détective serait capable de faire quoi que ce soit concernant le problème d’usurpation d’identité puisque tant d’autres personnes l’avaient fait ». " J’ai travaillé sur l’affaire et il s’en est bien occupé à partir de maintenant. "

    Mais les tentatives de Kierans pour tromper le détective de l’Iowa n’ont pas eu autant de succès qu’à Los Angeles. Une fois que le détective de l’Iowa a eu les preuves ADN, il a demandé à Kierans qui était son père, et Kierans “a fait une erreur”, donnant le nom de son véritable père adoptif au lieu du nom du père de Woods. Le détective a ensuite confronté Kierans avec les preuves ADN, et Kierans s’est rendu compte qu’il avait été arrêté.

    “Ma vie est finie”, a déclaré Kierans au détective. “Tout est parti.”

    Kierans a admis ses crimes après que le détective de l’Iowa l’ait confronté, admettant notamment qu’il “avait induit le détective en erreur” à Los Angeles dans le but de faire arrêter Woods.

    Dans le cadre de l’accord de plaidoyer de Kierans, il est tenu de verser un dédommagement à toutes les victimes, y compris Woods, les deux coopératives de crédit qui ont accordé huit prêts au nom de Woods, et « tout créancier » qu’il a également induit en erreur. Kierans doit également « aider à atténuer tout dommage » subi par Woods à la suite du vol d’identité, notamment en réparant le crédit de Woods et en supprimant le nom de Woods de tous les comptes ouverts ou utilisés par Kierans.

    Kierans a également été tenu de confisquer tout numéro de compte de sécurité sociale réel ou frauduleux, tout passeport américain, permis de conduire ou carte d’identité délivré par un État, acte de naissance, carte d’enregistrement d’électeur, documents financiers, documents fiscaux et tout autre document d’identification utilisé pour poursuivre son stratagème d’usurpation d’identité.

    Des documents judiciaires montrent que toute opposition à l’accord de plaidoyer doit être formulée avant le 15 avril, après quoi le juge doit rendre une décision finale sur la peine.

    Source: https://arstechnica.com/tech-policy/2024/04/man-pleads-guilty-to-stealing-former-coworkers-identity-for-30-years/

    Et pendant ce temps-là, des tas de sociétés continuent de récolter toutes les informations possibles à votre sujet.

  • 2 Votes
    21 Messages
    226 Vues

    après, j’ai pas très envie de défendre le point de vue de Loïc Hervé, mais je reconnais que certaines personnes ne connaissent pas les bonnes manières et le savoir-vivre sur internet, donc cette mesure pourrait s’avérer utile, juste dommage d’être obligé d’en arriver là, les français manquent cruellement d’autodiscipline.

    A ce sujet, j’ai trouvé quelques dictons très opportuns :
    “La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres”
    “Si tu veux qu’on t’épargne, épargne aussi les autres”
    “Un homme est bon s’il rend les autres meilleurs”

  • [Fermé] Entrée libre dans l'AREA51

    20
    7 Votes
    20 Messages
    851 Vues

    @michmich a dit dans [Fermé] Entrée libre dans l'AREA51 :

    @Ze-lol ça fait un petit bout déjà, août 2023!

    Déjà si longtemps que je n’y étais plus connecté 😕

  • 0 Votes
    6 Messages
    65 Vues

    text alternatif

  • 0 Votes
    11 Messages
    116 Vues

    @michmich Je suis con…tent de ne point t’avoir offusqué ^^

  • Bientôt du python dans nos assiettes ?

    8
    2 Votes
    8 Messages
    99 Vues

    Mike Horn Monster GIF

    @duJambon Peut-être que bien grillé sur un feu de bois donnerait plus de goût ? Faut demander à Mike 😉

  • 0 Votes
    3 Messages
    74 Vues

    Ça plus les maladies qui avaient disparues et qui reviennent ça va pas aider